Travailler l’aspect perceptivo-cognitif

Ce terme scientifique ne doit pas vous faire fuir immédiatement. C’est un entrainement de plus en plus présent dans les séances des pro mais aussi des amateurs. Parfois vous en faites même sans le savoir. Dans cet article nous allons détailler les différents principes de cette méthode et surtout vous proposer des manières simples de mettre l’accent sur ce travail.

Les aptitudes  perceptivo-cognitives se définissent par la capacité du cerveau à traiter l’information et à trouver une solution physique adéquate. On traduit tout cela par l’anticipation et la rapidité de prise de décision chez le joueur de foot.

En somme le joueur doué dans ce domaine parvient à voir, à traiter les informations plus rapidement que les autres et leur donne une réponse adaptée très rapidement.

Moyens high-tech

Il existe de plus en plus de moyens professionnels permettant d’entrainer cet aspect perceptivo-cognitif. Ils sont bien évidemment couteux et à destination de structures fédérales ou professionnelles. Néanmoins il est intéressent de les présenter afin de voir vers quoi tendent actuellement les clubs pro pour développer encore plus leurs joueurs.

 

  • Programme eyemotion et neurotracker

Eyemotion propose différents dispositifs dont le EM180 qui est constitué de 3 écrans où sont diffusés différents exercices. La configuration permettant d’optimiser la vision périphérique sur l’ensemble du champ visuel.

Neurotracker est un système breveté qui utilise le suivi d’objets multiples 3D pour améliorer l’efficacité du cerveau. NeuroTrackerX améliore la conscience de la situation, l’attention, la fonction exécutive et l’endurance cognitive

  • Blazepod et Roxs

Ce sont des petites boites s’illuminant en couleur, en les touchant (mains ou pieds) elles s’éteignent. Ces boites sont reliées et managées par une application. Celle-ci permet de mettre en œuvre une multitude d’exercices différents jouant sur les couleurs affichées, celles devant être touchées, avec quelle main ou quel pied etc… L’application permettra de voir le score d’efficacité du joueur et ainsi de voir quelle progression il obtient au fur et à mesure.

  • Casque de réalité virtuelle

Ce sont les casques qui se posent sur la tête et permettent d’être en immersion totale dans ce qui est projeté : film ou jeu. Ici dans le cadre du développement pour un sportif nous allons utiliser des jeux adaptés. Ce sont des jeux qui demanderont au joueur de prendre des informations très rapidement sous contrainte de temps et de les traiter de la meilleure manière. A raison de plusieurs séances d’une durée déterminée par semaine.

A noter que ce travail peut être très fatigant.

Moyens simples

 

  • Utiliser les coupelles de couleurs

Sur des exercices de coordination, des circuits techniques etc…utilisez les couleurs.

Exemple : un joueur doit se déplacer et toucher la coupelle de la couleur annoncée avant de revenir au centre pour exécuter un geste technique. Vous pouvez ensuite ne plus annoncer mais lever une coupelle de la couleur à aller toucher. Ensuite vous pouvez demander au joueur de faire l’inverse que ce qui est annoncé. Si vous levez vert il doit aller vers la coupelle rouge.

Vous pouvez aussi donner un chiffre à une couleur : les chiffres pairs c’est vert les chiffres impairs c’est rouge.

  • Circuit logique

Ce type d’exercice demande aux joueurs de se déplacer selon une logique annoncée ou pré-établie. Ainsi par exemple le joueur doit se déplacer au point B en donnant son ballon au joueur 2 s’il a reçu le ballon sur son pied droit etc…Il existe des millions de possibilités.

Autre exemple : Deux lignes parallèles, sur la première trois plots sur le deuxième deux plots. Le joueur doit se déplacer dans l’ordre 1-2-3 puis 3-2-4 puis 3-2-5 et enfin 5-2-1

  • Les 2 en même temps

Mélanger les circuits logiques et les couleurs, sur l’exemple précédent un joueur peut lever quand il en a envie une coupelle de couleur, le joueur qui effectue le déplacement doit alors annoncer la couleur levée.

Autre exemple, le joueur est au milieu d’un triangle, chaque pointe du triangle est marquée par une coupelle de couleur différente. Jaune-vert-rouge. L’entraineur annonce deux couleurs le joueur doit se déplacer dans l’ordre annoncé au moment où il touche la première il doit annoncer la couleur où il n’ira pas.

Ensuite l’entraineur annonce trois couleurs, le joueur se déplace vert la troisième annoncée, puis va à la première annoncée et dit quelle était la troisième couleur au moment de toucher la deuxième coupelle.

 

  • Réduire les espaces

En diminuant les surfaces de jeu, les joueurs n’auront plus autant de places pour jouer puisqu’ils auront de suite un adversaire sur le dos. Toutes leurs actions devront être plus rapides et donc toutes les prises d’info plus rapides pour plus d’efficacité. C’est tout l’avantage des jeux réduits qui peut être caractérisé par le futsal.

 

  • Jeu sans chasuble

Comme dans la cour de récréation, les joueurs ne disposent pas de chasuble. Chacun sait qui est dans son équipe et devra prendre son info plus tôt. Quand on se base sur les couleurs le joueur peut prendre l’info un peu plus tard car l’œil traitera plus rapidement l’information attiré par la couleur. Lorsque vous retirez les chasubles les joueurs vont prendre d’autre type d’informations : visage, démarche etc…et ne vont plus se baser uniquement sur une couleur. Et surtout ils vont prendre l’information plus en amont. Si cela vous semble incohérent, regardez n’importe quel match improvisé d’enfant et vous verrez que ça se passe très bien.

 

  • Chasuble bicolore

Ce type de chasuble est divisée en 2, un côté d’une couleur l’autre d’une autre couleur. Exemple vert-bleu et vert-rouge. Le jeu est un bleu contre rouge. Les joueurs pourront être perturbés par le fait que tout le monde a du vert sur son chasuble.

Vous pouvez utiliser des jeux avec trois équipes : les bleus-verts, les rouges-jaunes et les rouges-verts. Au fur et à  mesure de l’exercice vous changez et annoncez les équipes, les joueurs doivent s’adapter, les repères sont changés en permanence.

Etc etc, à vous d’être inventifs et créatifs, le but est que le joueur doive en permanence prendre et traiter de la bonne manière les informations.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Cédric DUBOIS
Cédric DUBOIS
Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 20 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

REÇOIS TON GUIDE GRATUIT “7 METHODES POUR DEVENIR UN MEILLEUR ENTRAINEUR”

Abonne-toi à la newsletter

ACCEDEZ A LA FORMATION VIDEO GRATUITE

Abonne-toi à la newsletter

COMMENT DEVENIR ENTRAINEUR DE FOOT ?

VOUS VOULEZ PROGRESSER ?

Notre guide pour tous les entraineurs de foot : “7 méthodes pour devenir un meilleur entraineur + 20 exercices” vous fournit les bons conseils pour progresser.

NOS DERNIERS ARTICLES SONT JUSTE LA👇

Une réponse

  1. Bonjour,
    Dans votre article ” Travailler l’aspect perceptivo-cognitif ” vous abordez différents moyens permettant d’améliorer la capacité du cerveau à traiter l’information et à trouver une solution physique adéquate.
    Pour le casque de réalité virtuelle vous parlez de jeux adaptés, avez-vous des références sur ces jeux ? Si oui, pouvez-vous m’indiquer les références.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cart
  • No products in the cart.