rupture du ligament croisé du deuxième genou

Rupture du ligament croisé du deuxième genou : pourquoi autant de récidives ? Que faire pour les éviter ?

Cédric DUBOIS Blessures, Soins 0 Comments

La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) du genou est une des blessures les plus graves chez le footballeur. C’est également la lésion la plus traumatisante psychologiquement. Elle nécessite dans la grande majorité des cas une reconstruction chirurgicale suivie d’une rééducation longue avant de pouvoir retrouver les terrains. Dans de nombreux cas, on observe une rechute plusieurs mois après la reprise de la compétition avec soit une rupture du greffon, soit une rupture du LCA du coté opposé. Ou bien encore l’apparition de blessures à répétitions. Cet article rédigé par Glen Loric (kiné et ostéopathe du sport – Nantes Métropole Futsal) vous donne toutes les clefs pour comprendre pourquoi on assiste parfois à la rupture du ligament croisé du deuxième genou

 

trouver des guides d'entrainements de foot et d'exercice de foot

Les statistiques sur la rupture du Ligament Croisé Antérieur (LCA) dans le football :

 

– Le risque de rupture de LCA sur une saison est d’environ 0,1% sur l’ensemble des pratiquants [1] avec un risque 20 fois plus élevé en match.

 

– Le taux de récidive après une intervention chirurgicale est de 2 à 10% sur le genou opéré et de 8 à 16% sur le genou controlatéral [2] (jusqu’à 30% selon certains études!). Le risque de rechute chez les professionnels est de 4%.

 

-On considère que le risque de rechute ou de rupture controlatérale est 35 fois plus élevé chez les personnes opérés du LCA. Dans les 2 premières années, le risque est principalement localisé sur le genou opéré. La rupture sur le LCA controlatéral intervient généralement à plus long terme [3].

 

-Le risque de blessure après une chirurgie du LCA est 15 fois supérieur à la population « saine » (lésions musculaires, entorses de cheville, tendinopathie…). [4]

 

NB : Il est intéressant de remarquer qu’il y a 2 fois plus de risque de rechute sur le genou controlatéral que sur le genou opéré. Cela peut s’expliquer par le fait que le greffon de LCA devient plus solide qu’un vrai LCA et qu’il apparaît une « compensation » sur le coté controlatéral.

 Rupture du ligament croisé du deuxième genou

Rupture du ligament croisé du deuxième genou Pourquoi autant de rechutes?

 

L’intervention chirurgicale créée un important déséquilibre musculaire. Celui-ci est très long à rétablir (de 6 à 9 mois quand la rééducation est bien réalisée). Une rééducation inadaptée et une reprise trop rapide sont évidemment les causes principales de rechutes précoces. Avant d’envisager un retour sur les terrains, il faut donc vérifier que :

-la force du coté opéré soit sensiblement la même que le coté non opéré . La différence entre les 2 cotés doit être inférieure à 10%).

le rapport de force ischio-jambiers/quadriceps est proche de 70% ( sinon le risque de blessures musculaires et tendineuses augmente)

la proprioception des 2 membres inférieurs soit bonne. Il est fréquent de « délaisser » le coté sain lors de la rééducation.

 

L’équilibre musculaire et postural évolue même après la fin de la rééducation. Il est courant de retrouver des déséquilibres 2 à 3 ans après l’intervention chirurgicale alors que les tests de reprise étaient bons.

 

Il faut également noter qu’ils existent d’autres facteurs pouvant favoriser le risque de rechute. On peu citer :

  • l’appréhension aux chocs
  • la variation de masse corporelle (attention aux pertes et prises de poids trop rapides!)
  • qualité de l’intervention chirurgicale
  • l’age…

 

Que faire pour les éviter?

 

Reprendre l’entrainement uniquement quand les tests neuro-musculaires précédemment cités sont dans les normes. Comment réaliser ces tests ? Le principal outil pour mesurer la force après une chirurgie du LCA est le test d’isocinétisme. Il se fait sur une machine que l’on retrouve dans les centres de rééducation ou chez certains kinés du sport. Il existe d’autres tests pour objectiver la récupération neuro-musculaire. Le mieuxest de les réaliser avec votre kiné du sport mais ils peuvent aussi être réalisé en salle de sport. On peut citer le hop test, le single leg press test, le triple hop test distance et le star excursion balance test [2]. Vous pouvez retrouver facilement l’explication de ces tests sur Google. Pensez à les faire sur chaque jambe pour comparer les résultats.

 

Consulter un ostéopathe avant la reprise de la compétition puis tous les 6 mois jusqu’à la 2ème année post opératoire. Ceci afin de s’assurer de l’absence de blocages les membres inférieurs mais surtout sur le bassin. Des perturbations mécaniques à ce niveau pourraient provoquer une compensation avec une sollicitation excessive sur le genou lors des mouvements.

 

Refaire les tests d’isocinétisme 2 à 3 fois dans les 2 années suivant la reprise de la compétition. Dans l’idéal il faut le faire avant la préparation physique estivale et à la trêve hivernale. Dans de nombreux cas, ce test montera la nécessité de faire quelques séances de renforcement musculaire.

 

 

 

Sources :

 

[1] Quisquater L, Bollars P, Vanlommel L, et al. The incidence of knee and anteriorcruciate ligament injuries over one decade in the Belgian Soccer League. ActaOrthop Belg 2013;79:541–6.

 

[2] https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-393/Retour-au-sport-apres-reconstruction-du-ligament-croise-anterieur

 

[3] http://www.kinesport.info/Une-etude-sur-les-lesions-du-ligament-croise-anterieur-LCA-chez-les-footballeurs-professionnels-revele-que-seulement-65_a3171.html

 

[4] http://www.kinesport.info/UN-POINT-SUR-LE-RETOUR-AU-SPORT-APRES-PLASTIE-DU-LCAE_a2407.html

trouver des guides d'entrainements de foot et d'exercice de foot

Le foot, mais plus précisément l’entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j’apprends, j’applique, j’échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d’apporter le maximum d’informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *