Osgood-Schlatter et football

Osgood-Schlatter et football

Osgood-Schlatter et football. Quel éducateur n’a pas été privé d’un ou plusieurs joueur sur une longue période à cause de problèmes de genoux dûs aux « cartilages de croissances » ? Quasiment tout joueur de football a du se passer d’un coéquipier en raison de ce mal. Cette blessure frappe en plein croissance de nombreux jeunes sportifs. Avec cet article je vous explique pourquoi.

trouver des guides d'entrainements de foot et d'exercice de foot

Cette affection est nommée Maladie d’Osgood-Schlatter

 

La douleur est ressentie sur la face antérieure du genou juste en dessous de celui-ci. A la palpation cette région est sensible voire douloureuse, mais ni le genou ni la rotule ne le sont. Il peut également y avoir visualisation d’une excroissance. Le joueur peut en venir aussi à boiter en dehors du sport. Il peut avoir des difficultés à s’accroupir voir monter des escaliers.

 

Cette affection se voit essentiellement chez les garçons, pratiquant un sport entre l’âge de 11 et 16 ans, par la suite d’un surmenage de l’appareil extenseur. C’est la pathologie typique du jeune footballeur

La maladie de croissance touche en réalité le cartilage de croissance, qui est soumis à de micro-traumatismes répétés.

Osgood-Schlatter et football

Les causes en sont donc toujours les mêmes :

– croissance rapide

– pratique sportive intensive

– sur-utilisation de l’appareil extenseur

– déficit du geste technique ou raideur segmentaire et articulaire trop importante

Osgood-Schlatter et football

Il n’y a aucun traitement médicamenteux spécifique. Aussitôt le diagnostic établi, le joueur doit se voir imposer un arrêt complet de l’activité physique. Prolonger le sport en dépit de la douleur peut nettement aggraver la situation et dans tous les cas augmenter la durée nécessaire à la disparition de l’affection et donc de la douleur.

 

La douleur étant le signe de la persistance du problème, il est possible de s’y fier pour s’autoriser des efforts plus importants que dans la phase de repos. Il convient, même après disparition de toute douleur, d’être prudent dans la reprise de l’activité sportive et cela tant que la croissance n’est pas achevée ; il faut aussi s’interrompre dès sa réapparition éventuelle. Et si l’affection porte habituellement sur un seul genou, l’autre peut être touché même quand le premier est rétabli.

 

Généralement l’arrêt a une durée de 1 à 6mois.

La reprise pourra se faire dès cessation de la douleur. Le port d’une genouillère rotulienne peut aider lors de la reprise. Un bilan radiologique complémentaire est souvent souhaité.

 

Vous l’avez compris cette pathologie ne résulte en rien d’une faiblesse du joueur ou d’une suractivité seule. Elle est due à une croissance rapide couplée à une pratique sportive de grande intensité. Un seul remède : du repos, même si il n’est pas facile de demander à un adolescent de rester 6mois sans football ou de se priver d’un élément toute une saison.

Les assouplissements doivent bien entendu être intégrés à vos séances pour éviter les déséquilibres entre les chaînes musculaires.

 

Éducateurs en équipe jeune soyez vigilant vous avez sans aucun doute au moins un cas dans votre groupe, en le ménageant vous lui rendez service. Osgood-Schlatter et football est bien souvent une combinaison inévitable. Désormais en revanche vous saurez le constater et orienter votre joueur vers les bons soins.

trouver des guides d'entrainements de foot et d'exercice de foot

Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *