NEF -EDF : Episode 1 – l’échauffement au futsal

,

Première vidéo de la série consacrée à mon nouveau partenariat ! Il y a un mois le Nantes Erdre Futsal (ligue 1 de futsal) par la voix de son directeur sportif me proposait un partenariat. L’idée ? Réaliser et diffuser des vidéos autour de la compétence futsal qui aideraient les entraîneurs de futsal Français mais aussi les entraîneurs en général car vous allez découvrir que de nombreux aspects de cette discipline serviront dans votre quotidien d’entraineur. Episode 1 : action avec aujourd’hui l’échauffement en futsal !

Toute la première partie est à utiliser en foot à 11 et garantira une équipe parfaitement échauffée.

L’échauffement doit être travaillé à l’entrainement afin d’automatiser les exercices, de maitriser les mouvements afin que les joueurs soient dans les meilleures dispositions possibles pour se concentrer sur le match. Il doit être dirigé par le capitaine ou un cadre de l’équipe.

But de l’échauffement :

-Monter le corps en température (augmentation de l’activité enzymatique)

-Augmenter le rythme cardio-respiratoire

-Se mettre dans le match en passant en passant d’une concentration collective à une concentration individuelle

-Prévenir les blessures musculaires et articulaires.

Concernant le dernier point, la principale blessure du fustal est l’entorse de cheville. Elle survient généralement en début de match lors des premières phases de haute intensité. Il est donc nécessaire, lors de l’échauffement, d’effectuer un travail d’appui pendant un exercice de haute sollicitation cardio respiratoire.

3 temps dans l’échauffement :

Un 1er temps de regroupement : consiste à effectuer quelques tours de terrains ensemble. Il ne faut pas le négliger. C’est la première étape de la concentration collective.

Un 2ème temps collectif plus intense : les exercices augmentent en intensité, l’amplitude des mouvements est plus grand pour réaliser de la proprioception musculaire. Le but est d’arriver à la fin de ce temps à une intensité aussi importante que celle d’un match. Pendant ce temps, les joueurs ne parlent pas. Le capitaine motive ses joueurs et répète les points importants de la causerie d’avant match.

Un 3ème temps individuel : On individualise la fin de l’échauffement selon les besoins de chacun. Certains ont besoin de faire quelques frappes pour se mettre en confiance. Les joueurs revenant de blessures effectuent des exercices spécifiques : proprioception sur coussin (entorse de cheville) ou mouvements ballistiques du membre inférieur (lésions musculaires) Il faut penser à s’hydrater pendant tout l’échauffement. Les étirements passifs sont formellement déconseillés pendant l’échauffement. On priviligera les étirements ballistiques (=dynamiques) pour avoir une prise de conscience proprioceptive des limites musculaires.

Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

1 réponse
  1. Alin
    Alin dit :

    cool. Bravo pr la video
    Mais à quand un entraînement et un échauffement special Arbitre..
    Et encore bonne continuation

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *