Pourquoi utiliser le powerplay dans vos séances d’entrainement ?

Utilisé notamment au futsal cette règle permet de joueur en avantage numérique. La plupart du temps l’entraineur fait appel à cette pratique lorsque son équipe est menée au score. Découvrez quelles sont les caractéristiques de ce moment de jeu et pourquoi il est très intéressant de l’utiliser lors de vos entrainements.

Définition et règles du powerplay

L’entraineur d’une équipe peut décider à tout moment de la partie de jouer avec 5 joueurs de champ. Le gardien sort et le joueur entre. Il doit porter une chasuble de couleur différente de la couleur de la chasuble des remplaçants. (Idéalement un maillot identique à celui du gardien) Ce dernier pourra revenir dans sa cage au moment de la perte du ballon par son équipe, le joueur doit alors sortir du terrain. Pour rappel les changements doivent se faire devant le banc de touche situé sur le bord du terrain côté défense.

Application à l’entrainement

Tout simple à mettre en œuvre, il suffit de tracer un terrain de 40/20m et de mettre en opposition 4joueurs + 1 gardien contre 4 joueurs + 1 gardien. Dans une zone extérieure précise et tracée placer un joueur powerplay prêt à rentrer.

Lorsqu’elle le souhaite l’équipe en possession peut faire sortir du jeu son gardien et faire rentrer son joueur à partir de la zone dans laquelle il attend.

Si l’équipe adverse récupère le ballon l’équipe en situation de powerplay peut rester avec le joueur en qualité de gardien ou bien il peut sortir le plus rapidement possible pour faire entrer le gardien.

Vous pouvez le faire sur des temps de 6 à 10minutes.

Apports et bienfaits pour l’équipe qui l’utilise

En phase offensive, l’équipe en powerplay va devoir trouver une organisation qui permette d’exploiter à un moment la supériorité numérique. Elle va donc devoir réfléchir à comment se placer et se déplacer sur le demi-terrain adverse pour déplacer le bloc adverse et y trouver une faille. Du fait de la surface réduite, l’équipe va devoir être très précise dans tout ce qu’elle fait, dans tout ce qu’elle propose. Elle va devoir faire tourner le ballon pour créer aussi des décalages et trouver des espaces à exploiter.

Les joueurs vont pouvoir travailler :

  • La qualité technique : contrôle-passe, dribble, frappe
  • La prise d’information
  • L’identification et la création d’espace
  • L’orientation corporelle
  • La maitrise et le changement de rythme
  • La protection de balle
  • La finition en une touche
  • etc

En phase défensive, ne disposant plus d’un gardien « naturel » il faut chercher à empêcher l’adversaire de frapper de loin ou bien de progresser rapidement. L’idée étant donc d’empêcher la frappe directement ou bien tenter de perturber la remontée de balle ou bien la stopper. Nous sommes ici tout à fait en situation de pressing à le perte où les joueurs doivent immédiatement basculer d’un état à un autre et adopter une organisation adéquate.

Travail de l’équipe en défense de powerplay

L’équipe qui va défendre en powerplay va devoir s’organiser avec un joueur en moins. Forcément si elle presse de manière désorganisée l’adversaire n’aura aucun mal à utiliser le décalage et donc trouver un espace libre.

La condition pour que l’équipe en défense soit performante c’est une structure et une organisation du bloc minutieuse. C’est-à-dire que chacun doit réagir de manière coordonnée à ce que fait l’adversaire mais aussi à ce que font les coéquipiers devant et autour d’eux. La moindre déconcentration peut se transformer en cadeau pour l’adversaire.

Il faut sans cesse mettre la pression sur le porteur et lui bloquer les solutions évidentes de passes.

La communication sera importante pour l’équipe afin de bien voir ce que font les adversaires et comment tous doivent réagir. Le gardien a bien entendu un rôle très important et ce type d’exercice lui permettra d’améliorer sa culture défensive.

A la récupération, l’équipe qui défend doit exploiter des avantages :

  • ne plus avoir de véritable gardien face à elle
  • une équipe qui doit se réorganiser
  • un grand espace dans le dos de l’adversaire

Elle devra donc en un minimum de temps basculer d’une situation où elle défend à une situation où elle doit marquer. Les joueurs doivent donc immédiatement réagir pour tenter de profiter de ces faits que ce soit par le jeu ou la frappe de loin. La perte de ballon est ici aussi exclue car l’adversaire pourrait en profiter.

En conclusion, cette situation typique du futsal, peut être utilisée lors de vos séances d’entrainements afin de travailler de multiples aspects offensifs et défensifs. Les notions d’attaque face à un bloc regroupé et de défense en infériorité sont les principales appréhendées mais vous avez vu à travers cet article que les thèmes sont nombreux. C’est un véritable atout pour pouvoir faire passer un grand nombre de message à vos joueur et de voir ensemble différents thèmes

REÇOIS TON GUIDE GRATUIT « 7 METHODES POUR DEVENIR UN MEILLEUR ENTRAINEUR »

Abonne-toi à la newsletter

ACCEDEZ A LA FORMATION VIDEO GRATUITE

Abonne-toi à la newsletter

COMMENT DEVENIR ENTRAINEUR DE FOOT ?

VOUS VOULEZ PROGRESSER ?

Notre guide pour tous les entraineurs de foot : “7 méthodes pour devenir un meilleur entraineur + 20 exercices” vous fournit les bons conseils pour progresser.

NOS DERNIERS ARTICLES SONT JUSTE LA👇

A PROPOS DE L'AUTEUR

Picture of Cédric DUBOIS
Cédric DUBOIS
Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 20 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *