coordination et football

Mouvements coordonnés

Avec l’apprentissage du football, les joueurs prennent des habitudes. Parfois elles deviennent des compensations pour éviter à avoir à faire un geste gênant, comme une frappe du mauvais pied ou un plongeon du mauvais côté pour les gardiens. A vrai dire tout cela aurait pu être gommé bien vite jeune, car cela va prendre plus de temps désormais. Néanmoins la Coordination, puisque c’est de ça dont on parle, est une composante primordiale au football : décryptage !

 

La coordination est la capacité pour un joueur à réaliser un geste de manière fluide, efficace et naturelle. Cela demande de mettre en interaction le cerveau, le système nerveux, les muscles, l’articulation du squelette. Tout cela à attrait à l’adresse, la précision, la capacité à reproduire un geste précis en fonction d’une situation. Tout ce qui fait la différence entre un footballeur technique et efficace dans ses déplacements, dans l’utilisation de l’espace avec un footballeur lambda.

Sous le terme de coordination il faut imaginer le corps en mouvement dans une situation précise, il faut imaginer que le corps fait exactement le geste qu’il faut au bon moment. Tout doit se synchroniser pour réaliser cette action parfaite.

Autour de cette définition, plusieurs processus se mettent en route. Imaginez un sprint avec couverture de balle en bout de course avec pressing d’un défenseur.

Vont se mettre en œuvre les capacités  de :

–          Combinaison – mouvement de différentes parties du corps

–          Analyse – comprendre la situation du moment

–          Equilibre – garder le corps en place malgré le déséquilibre apporté par une course, une charge

–          Orientation – trouver les appuis pour se diriger correctement vers le ballon

–          Réaction – reflex et mise en mouvement suite à un stimuli (auditif  – visuel)

–          Réactivité – réagir à un changement de situation (faux rebonds – ballon dévié)

Le développement des 3 composantes principales en préparation physique permettent l’amélioration des capacités de coordination. L’endurance permettra d’avoir un corps capable de reproduire des mouvements de manière économique. La force sera précieuse dans le renforcement de secteur ou muscle faible venant perturber un mouvement. Un couple antagoniste agoniste équilibré garanti l’efficacité du mouvement. La vitesse vient garantir le mouvement dans l’espace en réaction à un besoin précis : lancement d’action, appel…

Enfin la souplesse est indispensable au footballeur voulant améliorer sa capacité de coordination. Le joueur plus souple aura plus d’amplitude articulaire et aura des muscles sains. Ils ne seront pas sous-développés par une rigidité trop importante qui viendrait freiner ou modifier le mouvement.

Pour travailler la coordination, on peut avoir recours à des exercices classiques de football mais pour moi il est très important d’introduire des éléments de coordination à tout âge mais plus précisément chez les plus jeunes. Et dans ce domaine il en existe des milliers. Ils doivent répondre au besoin du mouvement coordonné et donc jouer sur le travail d’une des composantes citées plus haut

On peut imaginer :

–          un travail de sprint avec changements de direction imposé sur stimulus visuel, puis sonore.

–          Une conduite de balle en slalom avant puis arrière.

–          Des séries de contrôles-passes.

–          Des passages de cerceaux avec un pied dans chaque puis un pied à l’extérieur un pied à l’intérieur

–          Etc

 

La proprioception au service de la coordination sportive

 

CoordinationLa proprioception  est originellement utilisée en rééducation mais a aussi son importance dans l’amélioration de la coordination du sportif. C’est la capacité du sportif à connaître sa position dans son environnement. Grâce à tout un ensemble de capteurs sensitifs le corps indique au système nerveux sa position dans l’espace. Ainsi selon la situation le corps s’équilibre.

Est amélioré :

–          La résistance des muscles

–          La souplesse articulaire

–          L’agilité

–          La concentration

Son développement passe par la réalisation de mouvement lents en situation : jeux sur un pied, travail d’équilibre, trampoline, gestes décortiqués etc…On pourra, une fois le travail amorcé de manière significative, introduire des exercices yeux fermés. Cela aura l’avantage d’améliorer l’équilibre et la précision du geste.

La coordination est un élément primordial dans le développement du jeune footballeur. Chez le senior elle sera aussi à utiliser dans un but d’amélioration ou de conservation de niveau. La coordination et son travail vont permettre d’avoir un footballeur qui se déplace mieux, réagit mieux avec son corps en fonction des situations.

 

trouver des guides d'entrainements de foot et d'exercice de foot

 

Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *