L’attaque placée

1 Commentaire

Après la définition et l’explication de l’attaque rapide dans le premier article tactique, voici celle de l’attaque placée, l’autre manière d’attaquer en football.

 

Définition : l’attaque placée se fait face à une défense organisée et replacée. Afin de déséquilibrer le bloc adverse, les joueurs vont devoir conserver le ballon tout en progressant dans la défense. L’attaque placée demande donc de la maîtrise collective car elle nécessite un fond de jeu rodé et des placements réglés. Son but n’est pas uniquement de marquer, il est aussi d’user physiquement la défense.

 

La conservation du ballon est la clef avec l’apport permanent de solution  ce qui permet une circulation de la balle en sécurité. L’attaque placée se joue en trois temps :

–         un premier temps de préparation lente devant une défense en place,

–         un deuxième de remontée patiente du bloc équipe

–         un troisième avec la création d’un déséquilibre individuel ou collectif

Les situations d’attaque placée sont celles que l’on retrouve le plus souvent dans un match : environ 85% des attaques.

Pour améliorer les situations d’attaque placée d’une équipe, le travail doit insister sur les principes de jeu, ils sont constitués de quatre éléments principaux :

 

Conservation du ballon :

–         Augmenter les possibilités d’échanges (appuis – soutiens)

–         Quadrillage des zones d’attaque

–         Offrir de la disponibilité permanente

–         Circulation du ballon en sécurité

 

Déséquilibre de la défense adverse :

  • Créer et utiliser des espaces libres

Fixation de la défense d’un côté pour jouer de l’autre – basculement par centres, transversales, passes rapides.

Fixation dans l’axe puis débordement par les couloirs.

Utilisation du jeu à 2 et à 3 (dédoublement, 1-2, écran, combinaisons)

Alternance jeu cours – jeu long

Alternance jeu latéral – jeu en profondeur

Courses et appels croisés

  • Jouer en mouvement :

Passer puis proposer dans un jeu d’appui appel

Passer et suivre dans un jeu d’appui soutien

Limitation des touches de balles pour le déséquilibre

Limitation du nombre de passes pour la vitesse de transmission

 

Désarçonner la défense, avec utilisations

  • des changements de rythme
  • des feintes
  • des appels attirant la défense
  • du duel en 1 contre 1 pour déstabiliser et donc créer un déséquilibre dans le placement adverse

 

Finition

Ne pas oublier de frapper et de Marquer

 

On le voit dans la création, l’attaque placée prend du temps et repose sur  une science du placement et un réglage dans les transmissions, parfaitement huilées. Tout le collectif est sollicité dans ces situations puisque le but étant de déstabiliser une défense en place, chacun doit être capable de venir apporter le surnombre. Le joueur « starter » sera celui qui créera l’espace, qui fera la différence sur un 1 contre 1, qui fera la passe judicieuse.

Les  trois points essentiels : qualités de passes et de contrôles, appels dans les espaces et vision des intervalles.

Les spécialistes de ces attaques : l’équipe de France à l’euro 2000.

 

Le rassurant de l’équilibre, c’est que rien ne bouge. Le vrai de l’équilibre, c’est qu’il suffit d’un souffle pour tout faire bouger.  Julien Gracq

 

Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

Cédric DuboisL’attaque placée

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *