L’analyse : France Roumanie

Pour ce premier match de l’Euro, et l’entrée en lice de la France les choses n’ont pas été simples. Elles ont même été assez compliquées pour les bleus. De par plusieurs facteurs l’animation offensive a manqué de quelques ingrédients mais aura aussi été forte d’autres. Un match d’ouverture à domicile il n’y a qu’une chose à faire : le gagner ! Voici une analyse de ce match à suspense.

La compo et le dispositif de base Français

France Roumanie l'analyse

On y voit un pseudo 4-3-2-1, avec les quatre de derrière, un trio axial avec pointe basse gérée par N’Golo Kanté, Matuidi et Pogba étant chargés du relais. Devant un duo Griezman – Payet en soutien de l’attaquant de pointe Olivier Giroud

En préambule de tout et afin de relativiser l’ensemble, car je vais sans doute être critique et sans doute être plus dans le négatif que le positif, je tiens à mettre en avant l’info principale de ce match : les bleus ont parfaitement débuté leur tournoi en prenant trois points dès le premier match. Le reste n’est que du détail enfin pas que…L’avenir nous le dira. Pour mon analyse j’ai utilisé le replay de tf1 que vous retrouvez là :

http://www.tf1.fr/tf1/euro-2016-de-football/videos/euro-2016-france-roumanie.html

 

Analyse offensive

Dans un dispositif tel, avec un trident axial concentré et un duo offensif assez libre dans son placement et dans l’animation à y mettre, les principales sources de propulsion sont à chercher du côté des latéraux et des relayeurs. Dans note cas Evra et Sagna d’un côté, Pogba et Matuidi de l’autre. Ce système très axial tient son efficacité dans sa capacité à gérer les transitions particulièrement quand l’adversaire est étiré en allant chercher rapidement de la verticalité :

Soit par l’utilisation de relais soit directement grâce au point d’appui représenté par Giroud.

Or hier soir l’adversaire n’évoluait pas tellement haut et n’avait sans doute pas une folle envie de se découvrir. Le bloc Roumain bien placé sans être bas et compact a opposé une résistance discipliné mais pas insurmontable non plus. Beaucoup de phase d’attente de leur part avec une disposition en 4-1-4-1 ou 4-4-2. Comme ici :

France Roumanie l'analyse

France ROUmanie l'analyse

Le but : amener de la densité axiale : là où nos forces se trouvent. Ils l’ont fait  tout en bloquant les couloirs avec cette ligne de 4 qui occupent bien la largeur. De plus la pointe basse permet de bloquer les éventuels interlignes et donc de pouvoir toucher Payet-Griezman voir Giroud. Ils sont alors bloqués sans possibilités de trouver de la longueur.

Joueur arrêté = jeu arrêté, et j’ajouterai sans génie. On voit donc souvent à la récup, Pogba et Matuidi ballon au pied sans possibilité d’accélérer en transmettant vite vers l’avant avec des joueurs lancés. De manière à casser les lignes adverses.

France ROUmanie l'analyse

Bien souvent on a même vu Payet dézonner et venir remonter les ballons tandis que Griezman restait devant essayant même d’épauler Giroud en emmenant son garde du soir, mais sans succès.

France ROUmanie l'analyse

La solution aurait pu (du ?) alors venir des couloirs en amenant des décalages et en étirant la défense adverse, mais Evra et Sagna n’ont que trop rarement eu la justesse de passe et d’appel que nécessite le poste. Si on y ajoute un surplus de déchet et un manque de génie dans les appels(le bon match Roumains ?) tout cela aura contribué à rendre le 11 Français prévisible et empêtré.

C’est le principal manque : la vitesse.

Un autre point noir visible plus en deuxième mi-temps, l’absence Française sur les deuxièmes ballons. A l’impact j’ai vu beaucoup de timidité côté Français.

France ROUmanie l'analyse

Le match s’est joué sur un faux rythme et les joueurs de Deschamps s’’y sont employés. Là où justement, ils pouvaient tirer profit de ces deuxièmes ballons pour déstabiliser et étouffer l’adversaire pas encore replacé ; bien souvent ils n’y allaient pas et  perdait la possession obligeant tout le bloc à se replacer et arrêter une action.

Deschamps l’a vite compris en ajoutant de la vitesse avec Coman et Martial. Ils sont entrés sur les côtés mais gardait un placement plus intérieur. Le but étant de focaliser l’attention des arrières  latéraux sur ses joueurs ultra rapide pour laisser une nouvelle chance à nos défenseurs latéraux de passer dans l’intervalle.

L’option finira d’ailleurs par être payante (ou payetante) sur le but comme on peut le voir ici :

France ROUmanie l'analyse

Les satisfactions ont été à mettre au crédit de Giroud pour son but. Cela va l’aider pour la suite, le compteur est ouvert et il a fait le taf qu’on lui demandait.

Ngolo Kanté devant la défense aura été infatigable à la récup et au replacement …peu d’erreur et une envie d’aller de l’avant.

Payet pour son activité incessante, son envie de se projeter et surtout pour toutes ses prises de risques. Le football est un jeu de déstabilisation. Si cela ne vient pas  par les passes et la demande elle doit se créer par de la folie de la fantaisie Payet a eu la volonté permanente de le faire.

Analyse défensive

2-1 score flatteur ? oui si on prend en compte les deux têtes qui viennent flirter avec le but ainsi que l’arret phénoménal de Lloris.

L’entente n’a pas été folle une nouvelle fois avec parfois des coordinations bancales et  des hors jeu joué parfois n’importe comment.

Le danger est venu systématiquement couloir gauche où Evra a été en très grande difficulté avec son adversaire particulièrement technique et puissant sur 2-3m. C’est là que c’est inquiétant d’une part parce qu’Evra fut fébrile et friable d’autre part car le ballon est arrivé jusque là. Ce qui veut dire que notre coulisse n’a pas été bien appliqué. Le système très axial demande au bloc de contenir l’adversaire sur un quart de terrain sur un côté pour l’empecher d’avoir de la vitesse et le forcer à jouer long :

2 - pressing bon et long ballon

Cela demande à Payet ou Griezman de glisser sur un côté quand l’autre ferme l’axe.  Ce qui manque ici avec Giroud qui n’empeche pas la relation entre les deux axiaux et Griezman qui ne ne fait pas le surnombre dans l’axe.

L’analyse : France Roumanie

Cela n’a que trop peu été appliqué ouvrant alors les couloirs. Et comme nos harceleurs Matuidi Pogba manquait de pugnacité…

Le soucis réside ici ! Le match n’a pas été d’une intensité folle. Tout juste peut-on relevé la force de conviction de cette équipe Roumaine et sa discipline dans les transitions. Son bloc positionné relativement haut pour une équipe qui « devait » défendre leur a permis de venir chercher les Français très haut. En face les bleus n’ont que trop peu répondu dans le travail de harcèlement et ont laissé trop de liberté aux jaunes. De sorte qu’ils ont eu à loisir de se trouver face au jeu ayant alors le temps de traiter l’info et de toucher des joueurs lancés. Là où normalement la force de notre trident axial aurait du être de se trouver aux basques du porteur pour :

  • L’empecher de se retourner
  • Lui couper les lignes de passes

On a retrouvé ce manque de rigueur absolu au niveau marquage strict particulièrement sur les coups de pied arrêtés où les Roumains sont souvent passés les premiers. Il va falloir se faire violence et être un peu plus mort de faim et déterminé.

Bilan

La victoire est sans aucun doute méritée et le taf est fait ce qui monte la note des Français à 15 sur 20. Car ils ont su l’emporter face à une équipe disciplinée et quoi qu’on veuille en dire : joueuse. Le stress de l’évènement ainsi que la pression ont été surmontés.

Il va falloir hausser le niveau de jeu et gommer les détails énoncés plus haut. Malheureusement cela aurait pu être mieux pour nous rassurer. Il va falloir sans aucun doute allonger la durée des temps forts car hormis au début de la seconde période le reste du match fut une addition de ballons perdus et d’amorce d’action peu inspirées. L’enjeu a sans doute crispée de manière bien compréhensive notre équipe. Nul doute qu’avec trois points en poche et un engouement positif dans le groupe les doutes et les hésitations seront gommés. Car cette équipe est talentueuse et a prouvé qu’elle avait de la générosité et du cœur en nous faisant vibrer. Vivement mercredi : Allez les bleus.

Vous trouverez ici le programme de reprise adapté pour vos joueurs.

prépa physique au football

Si vous êtes à la recherche de programme de préparation physique pour la reprise collective  c’est par ici !

Accèder aux guides de prépa-physique

Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *