Le jeu par les passes (1) : passe mouvement et risque

Cédric DUBOIS Notions essentielles 0 Comments

Aujourd’hui je vous propose, un article marquant le début d’une série consacrée au jeu par les passes. Cet article est le premier article invité du site, puisqu’il est l’œuvre de l’excellent site jaunelière.com consacré au Fc.Nantes, son actualité, son histoire, sa philosophie.

Le mouvement autour du porteur du ballon est l’aspect le plus important pour réaliser des passes justes et efficaces, mais peu d’entraîneurs savent théoriser ces notions fondamentales aussi bien que Jean-Claude Suaudeau.

LA PASSE SIMPLE COMME FONDEMENT DU MOUVEMENT

“C’est quoi le geste le plus important dans le foot ? Platini dit que c’est le contrôle, moi je dis non : on joue sans contrôle. Faire en sorte que ce soit possible que tout un chacun puisse jouer sans contrôle, mettre celui qui va le faire dans les meilleures conditions. Et pour ça il faut utiliser le plat du pied ! En 82 je vais voir le Brésil et là, je vois qu’il n’y a aucune passe difficile, aucune !” (Jean-Claude Suaudeau) [4]. La passe doit être réussie, la clef de la superbe équipe brésilienne de 82 et de son “football de sensation” [1] serait la simplicité de ses passes, et l’idée de tout mettre en œuvre pour faire circuler le ballon simplement. Quoi de plus énervant pour un entraîneur qu’une talonnade forcée et ratée quand il y a une solution simple de passe pour un partenaire ?

httpv://www.youtube.com/watch?v=jnoz4NuYMU8

LE MOUVEMENT COLLECTIF

Pour faire une passe simple, il faut avoir plusieurs possibilités, ce qui implique des déplacements variés autour du porteur du ballon. “Le mouvement est la base du beau football” (Josep Guardiola) [3]. Le déplacement d’une équipe implique une intelligence collective, c’est ce qui fait la différence pour les grandes équipes : celles-ci ne sont pas seulement une somme d’intelligences individuelles. C’est vrai pour tous les styles, mais encore plus pour celles qui jouent bien. « Il faut inventer, mais pas qu’individuellement ! Il faut que l’invention soit à tous les niveaux : d’abord collectivement, puis individuellement, c’est essentiel et ça c’est le jeu sans ballon” (Jean-Claude Suaudeau) [4].

LA GESTION DE LA PRISE DE RISQUE

“Jouer juste, c’est aussi refuser” (Jean-Claude Suaudeau) [2]. Cette même idée est explicitée par l’ex-nantais Didier Deschamps, qui disait en parlant du Barça qu’ils « ont la faculté d’avoir l’intelligence de se dire que la passe ne va pas arriver ou que le partenaire est hors jeu, et dans la continuité, dans le même mouvement, de changer d’avis et de prendre une option différente” [2]. La conscience du risque est bien le premier élément pour ne pas perdre le ballon. Outre l’aspect technique de la simplicité du geste, il faut également savoir le combiner à la simplicité dans le choix du joueur à qui on donne le ballon, surtout si la situation potentielle après la réussite d’une passe difficile n’est pas favorable. Cette aptitude manque cruellement chez une bonne partie des joueurs professionnels.

LA FEINTE

En regardant attentivement un footballeur professionnel de bon niveau, on peut s’apercevoir que chaque choix est accompagné d’une fausse piste, d’une feinte de corps, ou d’un faux déplacement. “Si je fais mine d’aller à droite et que je donne le ballon à gauche, je peux éliminer 3-4 joueurs en une passe” [5] résume l’ancien milieu de terrain Éric Carrière. Même sans avoir la sphère dans les pieds, des schémas classiques comme appel / contre-appel permettent de dérouter l’adversaire et d’offrir une passe facile à son partenaire. Cet élément implique souvent un gros travail collectif et une bonne connaissance de ses coéquipiers. “C’est la relation entre deux joueurs qui n’a pas de prix”, s’exprimait le troisième homme de la dynastie du FC Nantes, Raynald Denoueix. L’apogée de cette idée se retrouve dans la relation passeur / buteur, par exemple en observant l’efficacité du duo Gourcuff – Chamakh avec le Bordeaux de Laurent Blanc, champion de France en 2009.

httpv://www.youtube.com/watch?v=I6q–44SODg

LE DRIBBLE

On ne peut pas espérer marquer sans jamais dribbler, en particulier devant des équipes qui défendent bien. Le dribble est un aspect fondamental pour éliminer un (ou plusieurs) adversaire(s) et créer le décalage dans un bloc défensif. Suaudeau lui-même conférait au dribble une importance fondamentale : “J’incitais à dribbler mais pas n’importe comment, il faut mettre le joueur dans les meilleurs conditions possibles” [4]. La notion de prise de risque est importante également dans le dribble. On voit souvent des joueurs essayer de forcer alors que la situation n’est pas particulièrement avantageuse, et même si l’action individuelle est réussie. Un jeu de passes qui met un joueur dans une situation de un contre un avec une frappe possible – s’il parvient à passer – permet de marquer souvent, surtout avec un joueur comme Lionel Messi dont la qualité technique permet de minimiser le risque d’une perte de ballon lors d’un un contre un.

httpv://www.youtube.com/watch?v=jenupVFSzjs&feature=player_embedded

Certaines aptitudes aussi bien collectives qu’individuelles sont donc nécessaires pour développer un jeu à travers les passes. Mais il faut ensuite construire un ensemble tactique cohérent pour arriver à un jeu efficace, et il y a différentes possibilités pour cela. La prochaine partie aura pour objet la gestion du ballon.

1] Reportage saison 1982-83, TF1 (1982)

[2] « La rencontre au sommet Suaudeau – Deschamps, partie 1″, France Football (17 mai 2011)

[3] Interview de Josep Guardiola : « La solution existe avant le problème », FIFA.com (12 décembre 2011)

[4] « Entretien avec Jean-Claude Suaudeau » , SoFoot n°21 (avril 2005)

[5] « Éric Carrière : l’interview », Hors-Format.net (1er janvier 2012)

Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *