Combien de joueurs laisser en défense sur corner offensif ?

Combien de joueurs laisser en défense sur corner offensif ? Un sujet important, et une question que nous nous sommes auto-posé. Quand notre équipe obtient un corner, combien de joueurs devons-nous garder pour défendre, pour éviter de subir une contre-attaque. Car parfois notre corner est raté ou est repoussé par l’adversaire qui peut alors utiliser cet instant de transition pour en profiter et se retrouver en position favorable.

Pourquoi se poser cette question

Nous avons choisi de nous référer à plusieurs chiffres clefs pour cet article (chiffres opta-5 grands championnats européens 2019/2020)

  • 12% des buts sont marqués sur corner
  • 1 corner sur 5 finis par une frappe cadrée
  • Sur 13 000 corners – 1800 finissent par une contre-attaque (15%)
  • Ces contre-attaques donnent lieu à 526 tirs et 72buts.

A la lumière de ces chiffres nous pouvons en conclure que :

  • Les corners sont de belles occasions de marquer
  • Peu de corner aboutisse sur une frappe cadrée
  • Il ne faut pas négliger les potentielles contre-attaque.

Donc ce ballon peut potentiellement être récupéré par l’adversaire qui peut ensuite en profiter.

Si 15% des corners finissent par une contre-attaque, on pourrait se dire qu’avec seulement 526 tirs sur 13 000 le ratio est faible par rapport au risque…

Mais, cet instant où l’adversaire passe d’un instant subit à un moment de bascule lui permet surtout en premier lieu de remonter sur le terrain. Et ces chiffres ne comptabilisent pas les mètres gagnés suite à ces contre-attaques, les fautes obtenus dans le camp adverse, les corners etc…

Ces chiffres sont pour nous des signes très importants et il parait impensable de ne pas anticiper cette question quand on entraineur.

Plusieurs solutions

Une fois que nous avons posé ensemble ce postulat, vous allez vouloir savoir ce qu’il faut faire…faut-il laisser 2, 3, 4, 5 joueurs ? Il n’y a pas une mais des réponses.

Nous avons choisi de prendre en compte deux notions :

  • Des joueurs à prendre en charge
  • Un espace à gérer

S’adapter au nombre de joueurs adverses

L’idée principale est de maintenir la supériorité numérique. +1 défenseurs ou +2 défenseurs.

Si l’adversaire laisse 2 attaquants haut sur le terrain il vous faudra 3 défenseurs. Ce que nous souhaitons alors c’est maintenir un rapport de force favorable. Avoir un joueur de plus ou deux joueurs de plus à un côté très rassurant.

L’entraineur doit penser en amont du match quels sont les joueurs qui resteront en retrait sur cette phase de jeu et comment ils devront se placer. Très souvent vous n’aurez qu’un ou deux joueurs adverses à gérer rarement 3…

Le choix des joueurs à laisser en retrait tiendra à de nombreux critères : jeu de tête moyen sur corner offensif, capacité à défendre, capacité à ralentir l’action adverse, agressivité. Bien entendu ce choix sera différent selon l’entraineur et l’effectif dont il dispose.

Globalement nous aurons toujours un ou des joueurs au marquage, un joueur en retrait en couverture.

Il ne faut pas oublier non plus un joueur qui anticipe le retour du ballon à l’entrée de surface (ballon repoussé) il pourra aussi couper la relation axe avec les joueurs situés plus haut. Il ne faut pas oublier non plus que le gardien doit gérer la profondeur dans le dos de la défense.

3 c 2

4 c 3

Combien de joueurs laisser en défense sur corner offensif ?

Avantages

Maintien d’une organisation défensive simple

Côté rassurant du +1, +2

Inconvénients

Obligation de s’adapter au détriment des combinaisons offensives.

Nombre fixe de joueurs concernés par le retour

L’entraineur doit partir sur un nombre de joueurs fixe concernés par le retour.  L’idée est là aussi de maintenir un rapport de force. Mais là où dans la situation précédente nous nous adaptions strictement à l’adversaire ici nous aurons des zones à couvrir ou des adversaires à gérer dans des zones.

Ainsi on demandera à 2 ou 3 joueurs d’anticiper la perte en se plaçant plus bas sur le terrain. Et on demandera à deux joueurs situés proche de la surface adverse d’anticiper le retour.

Pour les joueurs restés plus bas le choix sera fait d’un marquage individuel ou en zone.

2+2

3 + 1

Combien de joueurs laisser en défense sur corner offensif ?

Avantages

Règles définies de manière claire

Stratégies offensives non perturbées

Inconvénients

Gestion du rapport de force

Mental / capable de défendre en 1c1

Cas particulier

Troisième cas, plutôt rare mais de plus en plus vue ce sont les équipes qui ne laissent personne haut sur le terrain. Souvent elles défendent en zone avec des joueurs prêt à exploser à la récup. Chacun devant alors attaquer des espaces laissés libres par vos montées de joueurs et votre placement. L’équipe adverse est très basse ; conséquence sur le contre elle lance ces joueurs en pleine course et en peu de temps remonte très vite sur le terrain.

L’idée, défensivement est de stopper l’action très haut sur le terrain pour éviter de se faire perforer par des joueurs lancés et face au jeu.

Les joueurs que vous avez désignés pour gérer le retour doivent alors être très vigilants et au-delà de ces joueurs c’est toute l’équipe qui peut être concernée.

Pour vous aider à choisir vos joueurs dans ce cas de figure voici deux critères de choix.

Profils des joueurs défensifs pour stopper le contre

  • Explosif rapide
  • Capable de défendre en avançant

Profils des joueurs défensifs pour gérer le contre

  • Capacité à vite analyser la situation
  • Recul-frein
  • Cibler le ou les joueurs le plus dangereux dans la surface

Conclusion

La meilleure option sera celle qui sera la plus adaptée à vos joueurs et à vos convictions. Une fois choisi il faudra la travailler à l’entrainement en plaçant vos joueurs en situations. De plus, lors de vos causeries d’avant-match, prévoyez systématiquement un rappel sur schéma avec le nom des joueurs impliqués ce jour-là.

N’oubliez pas néanmoins que le meilleur moyen de gérer ces situations de crises est de réussir et d’être performant sur vos corners offensifs. Il apparait donc tout aussi essentiel de travailler ces situations avec minuties.

La meilleure défense est souvent l’attaque

Article rédigé avec la précieuse aide de D.Ferreira (FC.Challans N3)

 

Source : https://rmcsport.bfmtv.com/football/un-corner-est-il-vraiment-une-grosse-occasion-de-but-1896400.html

A PROPOS DE L'AUTEUR

Cédric DUBOIS
Cédric DUBOIS
Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 20 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

REÇOIS TON GUIDE GRATUIT “7 METHODES POUR DEVENIR UN MEILLEUR ENTRAINEUR”

Abonne-toi à la newsletter

ACCEDEZ A LA FORMATION VIDEO GRATUITE

Abonne-toi à la newsletter

COMMENT DEVENIR ENTRAINEUR DE FOOT ?
Livre gratuit entrainement de foot

VOUS VOULEZ PROGRESSER ?

Notre guide pour tous les entraineurs de foot : “7 méthodes pour devenir un meilleur entraineur + 20 exercices” vous fournit les bons conseils pour progresser.

Cart
  • No products in the cart.