Ancien joueur pro pour entrainer en pro en 2021 ?

Ancien joueur pro pour entrainer en pro en 2021 ? C’est une question souvent posée par certains lecteurs du site. Ils se demandent si pour entrainer des pros il faut avoir joué en pro. Autrement dit faut-il avoir été pour être…Avec la saison 2020/2021 qui va débuter j’ai voulu répondre à cette question de manière nette et précise. Découvrez l’infographie des entraineurs Français.

 

Ancien joueur pro pour entrainer en pro en 2021 ?

Description de la méthode

Pour avoir la bonne réponse, il faut l’avoir posé à Arrigo Sacchi puisqu’il y a déjà répondu : “Je n’avais jamais réalisé que pour devenir jockey, il fallait d’abord avoir été un cheval” Fin de la discussion. Les exemples sont nombreux de joueurs de niveau amateur ou moyen qui ont connu des carrières d’entraineurs incroyable. Sacchi lui-même, Jardim, Mourinho, Tuchel etc

J’ai relevé le nom des entraineurs de chaque club de Ligue1, ligue2 et National Français. Ensuite j’ai observé quelles avaient été leurs carrières de joueur. Il a fallu alors déterminer 5 niveaux de classification en fonction de ces carrières pour les classer. Ainsi on distingue :

Ancien joueur pro pour entrainer en pro en 2021

  • International : l’entraineur a joué en sélection de son pays, en D1 et a joué la coupe d’Europe
  • Europe : l’entraineur n’a jamais évolué en sélection nationale mais a joué des matchs de coupe d’Europe avec son club
  • D1 : il a joué en D1
  • D2 + National : a évolué dans un de ces deux championnats
  • Amateur : l’entraineur a joué dans un club de niveau inférieur au national

Ensuite j’ai effectué une classification  que j’ai retranscrite dans cette infographie.

Ancien joueur pro pour entrainer en pro en 2021 ?

Résultats

La tendance observée la saison passée se confirme. Les entraineurs n’ayant jamais joué pro sont entrain de devenir la norme !

Au total, ils représentent le plus fort contingent d’entraineur avec 16 représentant sur 3 championnats pro Français. On peut voir que la proportion d’entraineurs ayant joué en ligue 1 est équivalente avec 16 représentants également. Ceux issus du groupe d2+National suivent. Enfin les entraineurs ayant joué des compétitions Européennes voir Internationales sont en minorités.

En ligue 1, on observe 4 entraineurs issue du monde amateur : Tuchel, Arpinon, Villas-Boas et Stéphan. C’est donc une unité de moins par rapport à la saison précédente.  Mais c’est une évolution tout de même au regard de la saison 2017/2018 où nous observions un seul représentant du monde amateur (Jardim). La hausse de la confiance faite aux entraineurs issue du monde amateur est marquée par l’occupation des trois premières places du championnat par Tuchel avec le PSG, Villas-Boas avec Marseille et Julien Stéphan avec le Stade rennais

En ligue 2, la part d’entraineur issu du monde amateur est équivalente à la saison dernière.

Si on veut observer une évolution il faut se pencher sur le championnat National. Le nombre d’entraineurs passe de 7 à 9. Il semble désormais que ce championnat est le refuge idéal pour ce type d’entraineur. Les présidents de club de ce niveau ont sans doute moins de crainte à nommer un profil d’entraineur issu du monde amateur car bien souvent ces clubs sortent récemment de N2 et N3. Ils connaissent donc toute la compétence qui exerce à ces niveaux. De plus pour des questions budgétaires, ces clubs doivent être précautionneux et le salaire de ces entraineurs doit sans aucun doute être plus accessibles que certaines étiquettes. Ainsi les entraineurs issus du monde amateur dispose d’une vitrine pour se montrer et exposer leurs compétences.

Bien entendu à travers ces chiffres en hausse (+8%) en 4ans, on peut croire qu’enfin les clubs pro Français ont compris que la compétence n’était pas qu’une question d’expérience de joueurs; mais il faut voir qu’en ligue 1 et ligue 2 il y a toujours cette réticence (4 et 3 entraineurs pour L1 et L2) à mettre en place ce type d’entraineurs.

Conclusion

Faut-il avoir été joueur pro pour entrainer en pro ? On peut désormais répondre à la question : c’est non ! Désormais la majorité des entraineurs en championnat pro en France sont issue du monde amateur. On les retrouve majoritairement en national.

Avec énormément de passion et avec la confiance donné par certains présidents de clubs, les entraineurs issu du monde amateur font jeu égal avec les entraineurs issu du monde pro. Quand ils ne font pas mieux !

C’est simple, la compétence d’entraineur est propre à l’individu et ne tient pas juste à de la connaissance technique. Elle fait parti d’un tout et s’améliore en permanence. Ainsi plus que l’expérience de joueur pro c’est l’envie d’être meilleur, la passion, l’ambition de s’améliorer qui définissent un entraineur qui progressera.

A la recherche de votre programme d’entrainement

 

REÇOIS TON GUIDE GRATUIT “7 METHODES POUR DEVENIR UN MEILLEUR ENTRAINEUR”

Abonne-toi à la newsletter

COMMENT DEVENIR ENTRAINEUR DE FOOT ?
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

ARTICLES SIMILAIRES

Cédric DUBOIS
Cédric DUBOIS
Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cart Item Removed. Undo
  • No products in the cart.