timthumb.php

Modalités d’un bon pressing au football – Illustrations

2 Commentaires

Dans cet article qui fait suite à celui de la semaine dernière sur les modalités d’un bon pressing je vous propose de voir de manière illustrée plusieurs situations de pressing avec schémas et vidéos.

Le pressing s’exécute sur trois zones distinctes :

-          Zone haute

-          Zone médiane

-          Zone basse

Il se déclenche en fonction de la physionomie du match, de l’état de forme de l’adversaire, de la capacité de votre équipe à évoluer en bloc cohérent. Il nécessite que tous effectuent un travail de déplacement puis de harcèlement du porteur ce qui nécessite d’être en place au bon endroit au bon moment. La mise en route d’un pressing se décide et se met en œuvre à 11 et n’est pas une initiative portée par deux ou trois joueurs qui courent frénétiquement après un porteur ou le ballon.

 

Zone d’attaque – zone de placement

On peut distinguer deux zones de mise en œuvre différente. Avec ce schéma on voit bien deux zones délimitées verticalement. La zone d’attaque est à droite, la zone de placement à gauche. C’est-à-dire que les joueurs proches du ballon et donc de l’endroit où se concentrent les joueurs auront un rôle d’harcèlement du porteur afin de le forcer à faire une erreur. Ceux dans la zone ou proche de la zone de placement devront « se contenter » de mettre en place un bon placement afin de couper les trajectoires.

 

Exemple classique de pressing

Sur ce premier schéma on voit un placement classique de relance avec une possession de balle pour l’arrière latéral. Sans adversaire tout parait simple il dispose de 4 solutions évidentes :

-          Passe en retrait pour son arrière central afin de faire tourner la balle et changer le jeu de côté

-          Passe en appui sur son milieu défensif qui permettra un une-deux ou une progression-percussion vers l’avant

-          Passe en avant vers son milieu de couloir, permettant de monter le bloc avec soit une conservation haute soit une prise d’appui

-          Passe longue aérienne sur son avant centre placé en pivot.

Ainsi avec ce schéma sans adversaire et avec l’étude des différentes possibilités, vous pouvez déjà imaginer le placement de votre équipe pour empêcher ces connexions logiques.

 

Avec seulement 5 joueurs on peut aisément bloquer leur jeu et forcer l’équipe adverse à l’erreur. Il faut donc :

-          Un joueur au pressing du porteur qui vient, l’empêcher de contrôler et de jouer sereinement. Il bloque de plus la relation avec son milieu de couloir.

-          Un joueur situé entre le défenseur central et le milieu défensif, qui si la passe est en retrait peut avancer sur le receveur ou sur le milieu défensif bloquer la future transmission avec le défenseur central

-          Un joueur au plus près du milieu défensif qui l’empêchera de se retourner en cas de sollicitation.

-          Enfin deux joueurs sur le milieu de couloir et sur l’avant-centre.

Cette situation statique sur le papier permet de bien voir comment bloquer l’équipe adverse. Mais si sur papier tout est logique, en match c’est plus compliqué car toute votre équipe devra se déplacer en conséquence et de manière synchronisée. Car le moindre retard permettra à l’adversaire de trouver une porte de sortie.

 

Mises en situation illustrées par le Barça :

J’avais auparavant une superbe vidéo qui a depuis été supprimée de youtube. Le match c’est Bilbao – Barcelone du 6/11/2011 2-2. Voici un résumé http://www.youtube.com/watch?v=qg_kq1I_U6o mais ce n’est pas la séquence originale. Je vais essayer de vous l’illustrer avec des schémas.

 

16sec à 30sec

C’est le coup d’envoi du match moment propice pour exercer un gros pressing. Cela permet de mettre le doute directement dans la tête de l’adversaire en le faisant paniquer par un énorme pressing et bien entendu de l’enfermer et le cantonner dans son camp.

Dans un premier temps, sur cette séquence on voit deux joueurs Barcelonais venir exercer systématiquement le pressing sur le porteur pour un et sur la passe latérale évidente pour l’autre. Une seule solution pour le porteur la passe en retrait.

pressing football

Faites une pause à 22secondes.

Le défenseur central de Bilbao vient de donner la balle vers sa gauche sous le pressing de Xavi. De suite  on voit Fabregas le presser et bloquer la liaison avec le milieu défensif. Derrière lui deux Barcelonais sont déjà positionnés dans l’intervalle. Mais aucun ne va chercher l’arrière de couloir. Cela donne une solution très logique pour le porteur de balle. Pourtant comme va le prouver la vidéo ce n’est pas la meilleure. Avec cette image arrêtée à 22secondes, on voit qu’il aurait été plus logique de doubler sa passe avec son défenseur central et renverser le jeu à droite où la majorité de son équipe est en place.

pressing football

Puis

Le bloc Barcelonais vient vers le porteur, ensemble. Au moment où celui-ci oriente son corps vers son défenseur de couloir et amorce sa passe, l’ailier droit Barcelonais déclenche sa course vers le destinataire de la passe.

Le joueur de Bilbao réceptionne le ballon et dispose encore d’une solution plein axe, mais….la pression du Barcelonais l’a fait contrôler du pied droit et l’empêche de se retourner il est encore sur son mauvais pied et il a un centième de seconde pour déclencher sa passe. Il ne saisit pas l’opportunité et feinte…c’est trop tard il est enfermé. Il choisit donc la passe longue, imprécise que la défense de Barcelone récupère et relance.

 

3.30 à 3.40

Le ballon est perdu par Barcelone. On est à 6m seulement du but, le bloc équipe de Barcelone est très haut du fait de la situation précédente de but.  Idéal pour effectuer un pressing

Encore plus car celui qui récupère la balle est dos au but. La solution logique(vu son contrôle est dans le couloir car le joueur Barcelonais le presse en ce sens. Or la passe dans le couloir est pour un joueur qui n’est pas encore en place et effectue un déplacement vers son camp. Abidal vient donc se placer dans son dos pour l’empêcher de se tourner et bloquer le couloir.

Puis

Le joueur de Bilbao est dos au jeu il a joueur qui arrive au pressing, son défenseur central est masqué par un Barcelonais et la solution axiale est bloquée par Iniesta.

Il ne peut jouer correctement vers l’avant. Il parvient à s’en sortir par son contrôle et remettre à son défenseur central. Lui n’a pas d’autres choix  que de jouer long. Le pressing sur le joueur qui réceptionne est impeccable et son contrôle est raté et part en touche. Barcelone récupère le ballon.

 

Dans ces deux situations on le voit, un pressing se déclenche à des moments opportuns(coup d’envoi, récupération proche du but) et implique un mouvement coordonnée de toute l’équipe. Certains doivent aller au pressing sur le porteur, les autres viennent couper les trajectoires de passes. Cela demande coordination, synchronisation et anticipation des mouvements et choix de l’adversaire. A vous de jouer !

Le foot, mais plus précisément l'entrainement de foot me passionne. Depuis plus de 10 ans, j'apprends, j'applique, j'échange au maximum pour améliorer sans cesse mon approche de la gestion de groupe. Avec ce site, je propose d'apporter le maximum d'informations aux entraîneurs à la recherche de supports pour devenir plus efficaces.

Cédric DuboisModalités d’un bon pressing au football – Illustrations

Commentaires 2

  1. David (2 comments)

    Dommage la vidéo n’est plus valable amputant grandement la qualité de l’article. Si nous connaissions le match concerné cela aiderait à retrouver une vidéo afin de mettre des images sur les commentaires.

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *